9 mois à Boston : Le bilan

Qu’est-ce que je fabrique ? La plume a du mal à se remettre en marche mais je m’y remets petit à petit.

9 mois d’expatriation, je suis déjà à la moitié de mon contrat!

9 mois j’ai l’impression que ça fait déjà 1 ans que je suis partie. Rappelez-vous au bout de 3 mois j’avais écrit mon bilan. Un constat un peu amer malgré les pointes d’humour que j’y avais ajoutées.

Si on avait une courbe de sentiments ce serait sûrement une montagne russe. Le 1er mois c’était la découverte et surtout l’excitation de ce nouveau départ. Le 2 ème mois nous nous sommes installés dans notre appart, le 3ème mois coup de mou ultime qu’est-ce que je fous ici ? Ma famille me manque, mes amies aussi est-ce que je vais vraiment y arriver?

6 mois ont passé depuis et moi j’ai bien changé de point de vue. Paris me manque toujours mais j’ai plus l’impression que ce sont les gens qui y sont plutôt que le pays en lui-même. J’avoue que quand je vous vois mourir de chaleur dans le RER je ne vous envie pas du tout.

Still looking for friends ?

Lors d’un VIE, la communauté VIE représente un gros soutien – Ouais on est dans la même galère! Alors c’est un peu la colonie de vacances ou secret story (Pas mal d’histoires d’amours on essaie d’appeler ça comme ça – rires) sauf qu’on travaille. Bon pour rappel vous ne les avez pas choisis ça donne des groupes assez hétérogènes – mon Dieu que nous sommes différents. En France, il y a de forte chance pour que nos routes ne se soit jamais croisées et/ou nous nous serions jamais parlés. Je peux vous dire que j’ai fait d’excellentes rencontres d’autres bon je ne vais pas m’étaler. Mes compagnons de voyage sont sûrement tous différents de moi mais ont chacun un petit quelque chose qui les rend unique. ( Je ne vais pas en dire plus, ils vont croire que je les aime bien finalement) – Rires

L’exceptionnelle équipe de mon mari à Frenchie surtout ma belle Sandrine et ma Pipine.

Seul bémol ils sont français – Rires.

Les amis américains se sont surtout fait à l’extérieur du travail. Des rencontres impromptues comme VIANCA & AMRITA .

Tout ça pour dire que niveau pote ça va mieux . OK, BEAUCOUP BEAUCOUP MIEUX !

What about Boston ?

Boston j’adore cette ville en fait, un bon point négatif c’est une ville chère mais genre très chère Dieu merci j’ai un travail parce que sinon comment survivre dans un pays où un cappucino est à $5  « Les gars c’est juste du café et du lait  » Abusé!

L’hiver à Boston a été le plus horrible de ma vie. Pourquoi on ne voit pas beaucoup de noirs sur des skis ? CE N’EST PAS NOTRE TRUC! (Ce n’est pas une géneralité mais quand même) La neige c’était drôle les premiers temps. Fin mars c’était l’horreur. Je ne parle même pas du printemps pluvieux qu’on a eu. C’est dans ces moments-là que tout le monde te dit (Je ne comprends pas d’habitude il fait super chaud – Ouais Ouais ) J’ai attendu l’été de pied ferme et le voici le voilà. La ville est plus belle ensoleillée, les rooftops se dévoilent, les gens aussi (un peu trop même, beaucoup de pompom short en circulation ). Le soleil est au RDV et ça fait plaisir! J’ai hâte de vivre ce premier été à Boston.

1er grand event le 4 juillet fête national aux USA entre champagne à flot et feux d’artifices. Nous avons été conviés à une super soirée sur Back Bay qui est un des meilleurs quartiers de Boston. C’était juste exceptionnelle nous avions une vue magnifique sur les feux depuis le balcon.  Bon personnellement j’ai trouvé que les feux d’artifices n’étaient pas exceptionnelle rien à envier à Paris. Je m’attendais à voir « Make America great again » affiché dans le ciel. Le truc complètement fou non là c’était des petits feux très mignons mais pas de quoi s’affoler.

Fireworks-anaisthinks

My Hubby

Mon mari est totalement in love with Boston. Vous vous rappelez il travaille dans un restaurant français d’ailleurs il est passé assistant manager (fierté absolue). Son parcours démontre bien que les opportunités professionnelles sont quand même plus intéressantes ici.  Sinon pour les petits curieux nous ça va toujours je vous avais dit que l’expatriation en couple c’était dur et c’est vrai ne vous détrompez pas mais ça peut aussi démultiplier les joies (bientôt les noces de coton – une raison de plus de faire la fête)!

anaisthinks-couple

Conclusion : 9 mois de VIE intense l’Amérique me montre de plus en plus son vraie visage. J’apprends beaucoup sur moi, sur nous. La Anais qui est partie ne sera plus la même au retour s’il y a un retour …

7 adresses de Bars / Restaurants à Boston

ou

RECAP de mes vacances en France

ou

MIAMI BY ANAISTHINKS

BREF A SUIVRE 😀

Publicités

Un commentaire sur « 9 mois à Boston : Le bilan »

  1. Hello,
    Votre article m’a bien plu. J’aurais voulu m’expatrier aux États-Unis, moi aussi, mais je n’en ai jamais eu l’occasion. Je serais la plus heureuse si j’avais une telle opportunité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s